L'impact du numérique et du big data sur le secteur de la santé

La révolution numérique entraîne des changements profonds dans le secteur de la santé. Aucun secteur d'activité ne sera épargné par l'innovation numérique et l'impact du big data. Les modèles de traitement évoluent rapidement, et la plupart des décisions derrières ces changements sont motivées par le big data.

L'objectif est de comprendre le plus de choses possibles sur le patient et le plus vite possible. Plus tôt sont décelés les problèmes et plus le traitement a de chances d'être efficace et moins onéreux.

La prévention prévaut sur les remèdes

Les Smartphones n'étaient qu’à leurs prémices. Grâce aux applications développées récemment, les smartphones peuvent maintenant faire office de podomètres (pour mesurer la distance parcourue quotidienne), ou encore de compteurs de calories pour aider les utilisateurs à atteindre leur objectif de perte de poids. Nous sommes aujourd'hui des millions à utiliser les technologies mobiles comme outils-santé pour un mode de vie plus sain.

Plus récemment, un flot continu de dispositifs portables dédiés à la santé ont émergé sur le marché, notamment Fitbit, Jawbone et Samsung Gear Fit pour permettre aux utilisateurs de suivre leurs progrès et de charger leurs données qui sont ensuite compilées avec celles d'autres utilisateurs.

Dans un avenir très proche, il sera possible de partager ses données avec son médecin qui s'en servira comme outil de diagnostic lors de la consultation. La constante augmentation de bases de données portant sur l'état de santé du grand public permettra de déceler des problèmes avant qu'ils ne s’aggravent.

Cela conduit à des travaux novateurs par le biais de partenariats entre les professionnels du corps médical et les professionnels du traitement de données. Ces travaux sont orientés vers l'avenir et permettent d'identifier les problèmes avant qu'ils ne se manifestent.

Sanofi et l'équipe des sciences de la vie chez Alphabet ont annoncé leur collaboration en vue d'améliorer l’efficacité des soins des patients atteints de diabète de type 1 et de type 2. Les synergies entre le secteur pharmaceutique, le secteur des dispositifs médicaux et le secteur des technologies sont de plus en plus importantes. Et alors que les résultats de ce big bang ne sont pas encore connus, son impact positif s'est fait ressentir dans tous les secteurs d'activité.

"Les applis sont de plus en plus utilisées et sont devenues si sophistiquées qu'elles font aujourd'hui office de dispositifs médicaux. C'est un phénomène nouveau."

Joy Cressot, ancienne spécialiste des affaires médicales désormais consultante en recrutement de cadres chez Real Life Sciences, a une idée générale sur la manière dont le big data change la donne dans le secteur pharmaceutique. Selon elle, "Il n'est aujourd'hui plus uniquement question de vendre un médicament mais un package complet. En d'autres termes : des médicaments efficaces, accompagnés d'un suivi du patient personnalisé pour s'assurer que celui-ci reçoive le meilleur traitement possible et que le médicament administré est efficace.

"Les applis sont de plus en plus utilisées et sont devenues si sophistiquées qu'elles font aujourd'hui office de dispositifs médicaux. C'est un phénomène nouveau. L'intégration d'applis et de logiciels dans le secteur des dispositifs médicaux permet aux professionnels de la santé de proposer aux patients des traitements sur-mesure. Pour préserver cette dynamique, les secteurs des dispositifs médicaux et pharmaceutiques commencent à recruter de plus en plus de professionnels dotés de compétences techniques et recherchent aussi des professionnels de la santé ayant des compétences dans le numérique, qui comme vous pouvez vous en doutez, constitue un ensemble de compétences de niche."

Est-ce que la génération à venir parviendra à exploiter pleinement le potentiel du big data / du boom de la santé ? C'est ce que pense Joy, en affirmant " les générations à venir présenteront ce double profil. Les compétences requises sont diamétralement opposées, avec d'un côté des compétences humaines et d'un autre des compétences techniques. Chez Real Life Sciences, nous voyons de plus en plus d'entreprises créer de nouveaux postes de Directeur de l'Innovation et de Directeur d'activités numériques qui n'existaient pas auparavant.

Parallèlement à la création de nouveaux postes, les postes actuels se voient confier de plus grandes responsabilités.

Alors qu'il est largement admis qu'il est trop tôt pour prédire l'envergure de l'impact du big data et du numérique sur le secteur de la santé, il est clair que nous assistons à un changement d'approche jusqu'alors tourné vers les remèdes et s'orientant désormais vers la prévention.

À cet égard, le Big data a un rôle à jouer comme l’explique Joy : "En ayant recours au big data pour adapter les traitements actuels, créer de nouveaux traitements ou encore améliorer la prévention, nous passons d'un secteur d'activité qui cherchait normalement à guérir les maladies à un secteur tourné vers la prévention."

"Chez Real Life Sciences nous nous efforçons de travailler avec des profils de niche, et dans des régions fortement réglementées, comme la France, où ce sont les candidats qui mènent la danse sur le marché.

Compte tenu de l’évolution du statut des logiciels en dispositifs médicaux, cela soulève inévitablement des questions sur ce que sont et ne sont pas les produits de santé. Des changements réglementaires risquent donc de voir le jour dans le secteur des dispositifs médicaux, contrairement au secteur pharmaceutique.

"Les entreprises spécialisées dans l'informatique ou les technologies investissent aujourd'hui dans la santé en créant des dispositifs pour les hôpitaux. Nous assistons également à des partenariats, comme c'est le cas d’Alphabet et de Google avec le secteur pharmaceutique.

C'est un tournant intéressant pour le secteur tout entier.

Retrouvez plus d'informations sur les opportunités de carrière dans le domaine de la santé: Envoyez-nous votre CV

Nouvelles méthodes de travail : 5 soft skills essentielles

12 juil. 2020

La transition imposée par la pandémie dans le monde du travail a impacté la demande de compétences, principalement les compétences non techniques, que nous que nous estimons en forte demande. Dans l'article suivant, nous mettons en lumière cinq de ces compétences et expliquons pourquoi elles sont de plus en plus demandées en raison de la nouvelle nature du travail.

Tags: SOFT SKILLS

Covid-19 : Conseils de recruteur à nos candidats et à nos clients

14 mai 2020

Nous, c'est Servan et Houssem. Nous travaillons tous les deux en cabinet de recrutement, et nous avons décidé de nous exprimer sur la situation actuelle, qui s'avère compliquée pour tous : pour nos clients comme pour nos candidats.

Tags: COVID19

Comment rester connecté tout en maintenant la distanciation sociale ?

28 avr. 2020

Nous nous connectons les uns aux autres pour partager des connaissances, travailler ensemble, établir des relations et générer des idées nouvelles et innovantes. Alors comment rester en contact tout en pratiquant l'art de la distanciation sociale ?

Tags: COVID19

Moderniser l'industrie pharmaceutique avec l’Industrie 4.0

01 mars 2019

L'avènement de la Pharma 4.0 a donné naissance à une fabrication intelligente grâce l'intelligence artificielle, l'IdO et l'automatisation. Ces technologies sont de plus en plus répandues et sont aujourd’hui devenues essentielles au succès et à la compétitivité des fabricants.